header RackNet

Bienvenue sur RackNet Games!

Si vous lisez ces lignes et que vous avez trouvé ce site, c'est probablement par intêret pour mon travail : ce dont je vous remercie. Ce site regroupe les principaux projets auquels j'ai participé, ou que j'ai créé. Ces projets sont accessibles via la colonne de gauche, dans une section au nom explicite. Bonne navigation !

Rackover

Chaaaaaaaaaad up !
25.07.16

Hier soir, l'ancien serveur RackNet [AMD120, 750mo de RAM] nous a tristement quitté pour faire place à son grand frère, Chad [Pentium 2300, 4go de RAM]. Ce dernier peut redémarrer en quelques secondes seulement et tient beaucoup mieux la charge que son prédécésseur.

Désormais, les pages PHP impliquant des algorithmes longs et mal optimisés (Les équipements XTeam, par exemple) devraient s'afficher bien plus rapidement. Et même si ma connexion n'est pas des plus rapide, la partie calcul au moins ne pêchera plus par sa lenteur.

Voilà, vous pouvez retourner hiberner.

On se calme.
15.07.16

Une zone d'échange a été ajoutée au site ! Forum ? Chat ? A vous de décider. Vous êtes libres d'en jouir, du moment que vous nettoyez après.

Hu. Haha. Humour.
Bonne soirée.

'Fini de jouer!'
15.07.16

Le Grand Méchant Loup vient de se voter de nouveaux pouvoirs. Désormais, le profil des utilisateurs dissidents pourra être 'verrouillé' (Wolf-Locked), ce qui signifie qu'ils n'auront plus le droit de modifier leur description, code de connexion ou nom d'utilisateur. Cette mesure permet notemment de verrouiller le profil visiteur 'XiaoChad', mais servira à l'avenir à empêcher le viol de TD dont j'ai pu voir quelques tentatives (Angelo, c'est toi que je regarde !).

Si quelques modifications du code du site permettent notemment dorenavant à n'importe qui de porter un pseudonyme aussi long et complexe qu'il le désire, toute tentative de destruction de mise en forme à partir des descriptions de profil Bots (par exemple) seront sanctionnées : vidage des éléments nocifs, et verrouillage du/des profils incriminés.

Vous êtes prévenus !
Alors tenez-vous à carreau, louveteaux.